Paroisse de l'Immaculée Conception

Faubourg Bonnefoy, Toulouse

Page Facebook

Lundi 3 juin 2013

 

7h30. Nous nous retrouvons, bagages pliés, petit déjeuner pris, sur le toit de notre hôtel. C’est notre « Au revoir » à Jérusalem. Au terme de ce grand parcours, nous célébrons les laudes du Christ-Roi.

 

Ô Seigneur à toi la gloire, la louange pour les siècles….
Oraison : Dieu éternel, tu as voulu fonder toutes choses en ton Fils bien-aimé, le Roi de l’univers ; fais que toute la création, libérée de la servitude, reconnaisse ta puissance et te glorifie sans fin.

 

Ca y est, il nous faut partir… Les bagages sont emportés directement à notre bus, qui nous attend près de la porte de Jaffa.

Avant de rejoindre l’aéroport, nous faisons une halte à Abu Gosh.

Visualiser "Abu Gosh - Eglise des Croisés" avec Google Earth.

Cette église construite par les croisés se trouve à l’un des lieux possible du village d’Emmaüs. Il s’y trouve actuellement une communauté de moines bénédictins. Fr. Olivier nous accueille.

 

Il nous fait remarquer qu’au 1e siècle, la 10e légion campait ici.

 

Fr. Olivier nous parle beaucoup des rencontres qu’il fait avec des groupes de jeunes juifs. Ces rencontres permettent de se connaître et de faire tomber les à-priori. C’est donc un grand travail au service de la paix. Nous assurons Fr. Olivier de notre prière, et entrons dans cette magnifique église, où nous célèbrerons la messe.

 

Une crypte comporte une source.

 

Dans la nef principale, nous admirons ce qui reste des fresques qui couvraient les murs.

 

Rendons grâce au Seigneur pour tout ce que nous avons vécu, et pour le fait qu’il nous accompagne chaque jour dans ce que nous vivons, où que nous soyons.

 

 

Tu m’apprends le chemin de la vie

 

Le troisième jour après la mort de Jésus, deux disciples faisaient route vers un village appelé Emmaüs, à deux heures de marche de Jérusalem, et ils parlaient ensemble de tout ce qui s'était passé. Or, tandis qu'ils parlaient et discutaient, Jésus lui-même s'approcha, et il marchait avec eux. Mais leurs yeux étaient aveuglés, et ils ne le reconnaissaient pas…

…« Reste avec nous : le soir approche et déjà le jour baisse. » Il entra donc pour rester avec eux.

Quand il fut à table avec eux, il prit le pain, dit la bénédiction, le rompit et le leur donna. Alors leurs yeux s'ouvrirent, et ils le reconnurent, mais il disparut à leurs regards. Alors ils se dirent l'un à l'autre : « Notre cœur n'était-il pas brûlant en nous, tandis qu'il nous parlait sur la route, et qu'il nous faisait comprendre les Écritures ? » A l'instant même, ils se levèrent et retournèrent à Jérusalem.

Lc 24,13-16.29-33

 

À la sortie, nous rencontrons une sœur des « Missionnaire de l’Amour de Jésus ». Un dernier mot au Fr. Olivier, et il nous faut repartir.

 

Nous n’allons pas très loin : au sommet de la colline qui domine Abu Gosh, où se trouvent le couvent et l’église Notre Dame de l’Arche d’Alliance. Très belle vue sur les collines de Jérusalem, dont on devine les premières constructions.

Visualiser "Notre-Dame de l'Arche de l'Alliance" avec Google Earth.

 

C’est là que l’Arche fut gardée quelques mois en attendant que le roi David l’amène à Jérusalem. Mais ceci fera l’objet d’un autre pèlerinage, sur les pas des Patriarches et des Prophètes !

Nous sommes très bien accueillis par les religieuses qui résident en ce lieu. Pour ce dernier repas en Terre Sainte, tout est magnifiquement préparé.

 

C’est l’occasion de remercier chaleureusement Ramzi, notre guide. Il a droit à un exemplaire personnalisé de la BD du Lapin Bleu « Nuit blanche à Bethléem ».

Publicité : http://www.editions-beatitudes.com/f/index.php?sp=liv&livre_id=498

 

Grand merci aussi à notre chauffeur, un as du volant.

 

12h05. Nous repartons (ah oui, on a mangé un peu tôt…) pour l’aéroport, où nous arrivons une heure plus tard.

Visualiser l'"Aéroport Ben Gourion" avec Google Earth.

On boucle les valises, on passe les postes de sécurité (aïe, il faut rouvrir les valises difficilement fermées…), et nous voici prêts à embarquer, la tête chargée d’images et de souvenirs.

 

Et nous disons au revoir à cette Terre sanctifiée par Dieu fait homme.

 

Nous survolons l’île de Rhodes, où St Paul est passé.

 

Quelques heures plus tard, les nuages et la pluie nous signalent que nous ne sommes plus au Proche-Orient.

 

21h (heure française). C’est le moment déchirant des « au revoir ». Comme tout cela est passé vite !

 

Tout ce qui a été semé dans nos cœurs grandira. C’est fait aussi pour être partagé.

Chaleureux et fraternel salut des « pèlerins de l’Immaculée ».

 

Revenir à : Accueil

Revenir à : Jour 11 - 2 Juin