Paroisse de l'Immaculée Conception

Faubourg Bonnefoy, Toulouse

Page Facebook

Samedi 25 Mai

 

Ce matin, nous prenons en bus la direction de Beit Sahour, en contrebas de Bethléem. Ramzi, notre guide, est de cette ville. Nous allons trouver là le « Champ des Bergers ».

Visualiser la localisation du "Champ des Bergers" sur Google Earth.

 

C’est le lieu, en contrebas de Bethléem, où l’on fait mémoire de l’apparition des anges aux bergers pour leur annoncer la naissance du Sauveur.

On y trouve une grotte, semblable tant de grottes dont la montagne est truffée, qui sert de refuge aux troupeaux. La grotte de la Nativité pouvait peut-être ressembler à celle-ci.


 

 

Chacun est pris par le charme du lieu autant que de l’évènement dont on fait mémoire. Nous allons en contrebas de la grotte pour célébrer la louange de Dieu, les laudes.

 

Évidemment, nous laissons éclater notre joie en chantant « Gloooooooooooooooooooooooria, in excelcis Deo ! », comme à Noël.

Il y avait dans la même région des bergers qui vivaient aux champs et gardaient leurs troupeaux durant les veilles de la nuit. L'Ange du Seigneur se tint près d'eux et la gloire du Seigneur les enveloppa de sa clarté; et ils furent saisis d'une grande crainte. Mais l'ange leur dit: "Soyez sans crainte, car voici que je vous annonce une grande joie, qui sera celle de tout le peuple: aujourd'hui vous est né un Sauveur, qui est le Christ Seigneur, dans la ville de David. Et ceci vous servira de signe: vous trouverez un nouveau-né enveloppé de langes et couché dans une crèche." Et soudain se joignit à l'ange une troupe nombreuse de l'armée céleste, qui louait Dieu, en disant: "Gloire à Dieu au plus haut des cieux et sur la terre paix aux hommes objets de sa complaisance!"

Lc 2, 8-14

Un pélé avec la Croix Glorieuse ne serait pas valide sans une petite répétition de chants.

 

Avant de repartir, une photo de groupe (5 minutes, montre en main !)…


 

 

Puis une visite rapide à l’église construite au 19e siècle dans laquelle se trouvent des fresques racontant ce qui s’est passé ici. Alors nous chantons de nouveau : « Glooooooooooooooooooria … »

 

Le bus nous remonte alors à Bethléem. Il y a du monde, et il s’agit de rester groupé.

Visualiser la localisation de la "Basilique de la Nativité" sur Google Earth.

Nous passons par la place de la Mangeoire.


 
 

 

Puis dans l’église Ste Catherine, accolée à la basilique de la Nativité.

 

Puis nous descendons dans la cellule de St Jérôme pour y célébrer la messe de Noël (!)

 

« Il est né le divin enfant, jour de fête aujourd’hui sur terre … »

 

Collecte : Dieu tout-puissant, en ton Verbe fait chair une lumière nouvelle nous envahit : puisqu’elle éclaire déjà nos cœurs par la foi, fais qu’elle resplendisse dans toute notre vie.

 

Pendant cette messe, à quelques mètres de la grotte de la Nativité, quelques larmes se sont jointes aux chants de joie…

Après la messe, c’est le temps de la visite.

St Jérôme s’était fait construire sa cellule à l’entrée d’un complexe de grottes reliées entre elles. La grotte de la Nativité, au-dessus de laquelle se trouve maintenant la basilique, est la plus au fond.

 

Grotte de St Jérôme avec son tombeau, des saints Innocents, de St Joseph.

 

Pour rejoindre enfin la grotte de la Nativité, il nous faut ressortir par l’église Ste Catherine (catholique), pour entrer dans la basilique de la Nativité (orthodoxe).

 

Que de monde à faire la queue ! Une heure pour arriver enfin au lieu vénéré. Nous profitons de cette attente pour aller admirer, par petits groupes (pour ne pas perdre notre place dans la queue), les mosaïques datant de la basilique primitive de Ste Hélène.

On peut y voir, entre autres, la croix gammée, symbole de vie dans l’antiquité. Hitler s’emparera de ce symbole en inversant la dessinant dans le sens inverse pour lui donner le sens de la mort.

 

 

Après passage devant la boutique orthodoxe et les icônes, nous descendons dans la crypte.

 

Nous voilà enfin au lieu le plus saint de Bethléem : l’étoile, lieu de mémoire de la Nativité du Sauveur, et à côté, le lieu de la mangeoire où fut déposé Jésus.

Chacun peut le vénérer, puis nous reformons le groupe dans cette grotte sainte pour chanter, encore :

« Il est né le divin enfant, jour de fête aujourd’hui sur terre … »

 

 

Pendant qu'ils étaient là, arrivèrent les jours où elle devait enfanter. Et elle mit au monde son fils premier-né ; elle l'emmaillota et le coucha dans une mangeoire, car il n'y avait pas de place pour eux dans la salle commune.

Lc 2, 6-7

 

Le passage dans cette grotte fut décidément trop bref. Il faudra y revenir, en esprit, le 25 décembre prochain.

Avant d’aller manger, nous passons par « la grotte au lait ».

Visualiser la localisation de la "Grotte au Lait" sur Google Earth.

On fait mémoire, en ce lieu, de la maison de la Sainte Famille, pendant le temps où elle résida à Bethléem, avant de fuir en Égypte.

Marie la toute-pure, a nourri de son lait celui qui donne leur nourriture à tous les êtres vivants.

 

Après cette longue et riche matinée, un bon repas oriental nous attendait à la paroisse Grec-catholiques de Bethléem. Les « Melkites » sont des chrétiens de rite oriental, en communion avec Rome.

Le Père Yacoub Abou Saada nous accueille. Il est marié, comme cela est possible dans l’Église melkite. Sa femme et sa fille ont fait la cuisine pour nous. Après le repas, le Père nous présente son église.

 

 

Dans l’après-midi, après un passage dans un magasin permettant de ramener des cadeaux de Bethléem, nous nous dirigeons vers le Carmel de Bethléem.

Visualiser la localisation du "Carmel de Béthléem" sur Google Earth.

 

Ce monastère a été fondé vers 1875 par un groupe de religieuses de Pau, dont la Bienheureuse Mariam de Jésus crucifié, « la petite arabe » née en Galilée, favorisée de grâces mystiques très importantes.

Nous sommes accueillis par une petite présentation vidéo de la vie de Bse Mariam.

Puis nous rejoignons la chapelle, où nous participons à l’office de vêpres des sœurs. On nous présente ensuite une cape utilisée par la bienheureuse, pour ceux qui veulent prier avec.

 

 

Après une riche journée, nous retournons à l’hôtel pour un bon repas et une veillée de partage de la journée en petits groupes.

 

Revenir à : Accueil

Revenir à : Jours 1&2 - 22-23 Mai

Poursuivre avec : Jour 4 - 26 Mai